Linda-Pierre Bélanger

 

Artiste-peintre

Accompagnatrice spirituelle

Chicoutimi, Saguenay

418-540-5111 

Écrits et prières

 

 

 

La vallée du pardon

Comme Marie-Madeleine et Zachée,

nous sommes invités par Toi Seigneur,

à déposer nos bagages devenus trop lourds à porter.

Comme Jésus regardant Zachée,

le riche, lourd de ses bagages de richesse, tu lui dis : 

« Zachée, descends vite,

car il me faut aujourd’hui demeurer chez toi» Luc 19, 6

 

Un coin en questionnement,

Un coin trichant la vérité,

Un coin dans l'ombre de ma vie,

Un coin cherchant constamment la richesse,

Un coin qui n'a plus le goût de rire.

Un coin devenu indifférent,

Un coin torturé par les tentations,

Un coin qui n'a plus le goût du partage,

Un coin qui cherche constamment à critiquer...

Peut-être finalement un coin impossible à dire.

Alors Zachée voyant ses lourdes valises,

debout, s’écria : «Voici, Seigneur,

je vais donner la moitié de mes biens aux pauvres,

et si j’ai extorqué quelque chose à quelqu’un,

je lui rends le quadruple.» Luc 19,8

 

 

 

Aujourd'hui ma valise est devenue trop lourde.

Quand mes yeux s'ouvrent,

ils m'invitent dans son Amour inconditionnel.

Car le Christ nous invite plutôt à se charger de son joug léger, il dit :

« Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau, et moi je vous soulagerai.

Chargez-vous de mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de cœur, et vous trouverez soulagement pour vos âmes.

Oui, mon joug est aisé et mon fardeau léger. »

Matthieu 11, 28-30

 

Un escalier au rebord de fleurs, de roses,

m'invite à poursuivre et à franchir la route.

Il m'invite aussi à risquer de toucher

aux épines de mes pauvretés.

 

Comme les Rois mages, suivre le but de l'étoile de Bethléem, croire et suivre ta Beauté, Seigneur.

Bien déterminé(e) à foncer droit à ta Source,

je laisse mes bagages qui, de toute manière,

sont devenus trop lourds.

Écouter le vent de l'Esprit

avec la certitude d'un jour nouveau.

Comme un enfant au cœur pur,

je me laisse toucher par l'eau de mon baptême. Voyageons au cœur de notre vie avec confiance. Accueillons le matin du pardon

comme on cueille une fleur fragile.

Marchons avec confiance, soyons heureux de connaître une route nouvelle qui, chaque jour,

peut nous inviter à ne plus fouler nos bagages.

Merci Seigneur.

 

Linda-Pierre Bélanger

Prière tirée du recueil

«Pèlerinage : en chemin les uns les autres» 2005

 

 

 

La samaritaine

Une invitation

à être pèlerin et pèlerine à la Source.

Une Rencontre avec Toi Seigneur.

Une Rencontre à ta Source inépuisable.

« qui boira de l’eau que je lui donnerai

n’aura plus jamais soif »  Jean 4, 14

 

Un puits devenu don de Dieu

et cascade de Vie

coulant de tout mon être.

« Si tu savais le don de Dieu »  Jean 4, 39

Si tu savais le don de Dieu,

tu cueillerais tes dons

comme on cueille de l'eau pour boire.

 

Tu cueillerais le pardon

comme au matin de Pâques

après un dur Carême.

Tu cueillerais la promesse d'une vie éternelle.

Tu laisserais tes yeux dévoiler

le Père de miséricorde,

et tu percevrais le Dieu dans le roc.

Tu laisserais ton cœur communier spirituellement

au cœur de la Trinité.

« Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi,

et qu’il boive, celui qui croit en moi!

Selon le mot de l’Écriture :

De son sein couleront des fleuves d’eau vive.»

Jean 7, 37-38

 

Linda-Pierre Bélanger

Prière tirée du recueil

«Pèlerinage : en chemin les uns les autres» 2005

 

 

 

 

 

Le Bon Berger

 

Se mettre à la suite du Christ Bon Pasteur,

travaillant à sa mission pastorale

dans les maisons du Père.

 

Par ces maisons, tes maisons,

tu nous appelles à y vivre,

au travail de ton Royaume.

 

« Le Seigneur est mon berger :

je ne manque de rien (…)

Il me mène vers les eaux tranquilles

et me fait revivre;

il me conduit par le juste chemin (…)

j’habiterai la maison du Seigneur

pour la durée de mes jours.» Psaume 23, 1-2b.6.

 

À oser croire et être en vérité,

à se mettre à la suite du Bon Pasteur.

Toi notre Berger … notre Père qui est au Cieux…

Comme tu as dit par l’écrit de l’Évangile de Jean :

« Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé;

il entrera et sortira,

et trouvera un pâturage.» Jean 10,9

 

Merci à Toi, mon Sauveur,

à toi qui conduit ma route,

à chaque jour, entre ombres et lumières.

Garde-moi sous ton regard

sans me laisser distraire du bien.

Que mon cœur ne se trouble pas.

Donne-moi la confiance de traverser cette porte, porte qui m’appelle à ta suite et à ton exemple. Donne-moi de faire confiance au pâturage de la foi. Donne-moi d’être attentif(ve) à la Sagesse,

à écouter le vent de l’Esprit Saint avec discernement.

 

Aide-moi à être docile comme l’a été ton Fils, l’agneau de Dieu. Ton Fils, Bon Berger,

nous promet en Jean :

«En vérité, en vérité je vous le dis.

Celui qui croit en moi

fera lui aussi les œuvres que je fais» Jean 14, 12

 

Pour moi c’est dire, oui,

à participer à tes œuvres,

à être à l’image de ta création,

à être berger et bergère à ta suite.

 

 

Linda-Pierre Bélanger

Prière tirée du recueil

«Pèlerinage :En chemin les uns les autres» 2005

 

 

 

La traversée

 

Écouter ta Création mon Dieu,

suivre tes règles d’amour.

Ta création porte ses lois,

ta création porte ses caprices…

Se laisser inspirer par ta Création,

toi notre Créateur.

Comme pour Moïse,

il y eu un temps propice pour la traversée.

Écoutons notre vie au temps de passage,

entre vents et marées.

Laissons ce vent de l’Esprit Saint guider

notre intelligence du cœur

vers notre boussole intérieure.

Passer d’un monde ancien à un monde nouveau,

en quittant notre pays de la peur

vers le pays de la confiance.

 

Suivre la sagesse

des pèlerins de Dieu sur notre route.

Rester debout devant l’ombre de l’adversaire

et ne pas sombrer dans le chagrin,

ce chagrin qui paralyse notre marche.

Se laisser guider par la force de ta Création

comme ces forces présentes

en tes marées et en ton roc.

Comme ce rocher, s’appuyer sur Toi, Seigneur.

S’appuyer aussi sur le passé

de ton peuple d'Israël

Pour quitter leur pays d’esclavage

vers la terre promise.

 

Ces pèlerins bibliques ont fait une traversée,

alors laissons-nous délier de nos pauvretés

vers cette liberté d’être.

«…tous ont été baptisés en Moïse

dans la nuée et dans la mer,

tous ont mangé le même aliment spirituel

et tous ont bu le même breuvage spirituel,

ils buvaient en effet à un rocher spirituel qui les accompagnait, et ce rocher c’était le Christ»

1 Corinthiens 10, 1-13

Au passé d’Israël, tous ont passé à travers la mer.

au présent de nos vies.

Toi notre Sauveur,

aide-nous à voyager

avec prudence et à faire confiance.

Aide-nous à porter notre histoire sacrée

vers ton projet, toi notre Père du Ciel.

Aide-nous à voyager les uns avec les autres,

vers le chemin de la réconciliation.

Tenons-nous la main ensemble

pour ne pas tomber

sous l’emprise de l’adversaire,

du mal, dans notre traversée.

Car chaque voyageur porte en lui

le moyen de s’en sortir

et la force de supporter la traversée,

entre ombres et lumières.

Tenons-nous debout,

le regard vers la lumière et la paix,

croyant en ce Dieu qui nous aime.

Plongeons en Lui,

en ce grand bassin d’eau

où nous puiserons aux eaux de notre baptême.

En ayant foi de trouver notre terre promise.

Ainsi, aux matins des jours nouveaux,

notre cœur filtrera un rayon de ta lumière

qui fera sourire nos lèvres

et habillera la vie et la Création de Dieu.

 

 

Linda-Pierre Bélanger

Prière tirée du recueil

«Pèlerinage : en chemin les uns les autres» 2005

 

 

 

Mon histoire me raconte

 

L'évangéliste saint Luc nous raconte

au verset vingt-deux de son chapitre huit

qu'il « advint, un jour, qu'il monta en barque

ainsi que ses disciples...»

 

Ta Création porte ses lois,

ta création porte ses caprices…

Comme pour Noé,

il y eut un temps propice pour la traversée.

Écoutons notre vie au temps de passage,

entre vents et marées, entre ombres et lumières.

 

Comme ces rochers, s’appuyer sur Toi, mon Roc. S’appuyer aussi sur le passé de ton peuple, Israël. Pour quitter leur pays d’esclavage

vers la terre promise,

ces pèlerins bibliques ont fait une traversée.

 

Alors laissons-nous délier de nos pauvretés

vers cette liberté d’être.

Se laisser guider par la force de ta création comme ces forces présentes en tes marées et en tes flots.

Se laisser inspirer par ta création,

Toi notre Créateur.

 

Linda-Pierre Bélanger

Collection : Parcours des Sept Chemins Ignatiens, 2010

 

Les choix du prodigue

 

J’ai parcouru ciel et terre

en quittant mes responsabilités

devenues trop lourdes.

Dans mon sac, il me reste quelques provisions

et une vieille lettre de mon père.

 

Seigneur, me voilà

bien drôlement assis sur cette roche,

ne sachant quoi faire  et à moitié chaussé.

Ce qui me paraissait un bonheur

ne me fait plus d’effet au cœur.

 Aujourd’hui, je pense à tous ceux

qui habitaient mon jardin.

Envoie-moi ton Esprit,

pour que je comprenne mes choix

et viens abreuver mon désert.

 

Est-ce possible Seigneur, d’être pardonné?

D’avoir quitté et de pouvoir

revenir vers Toi?

 

Signé: Le Prodigue 

 

 

Linda-Pierre Bélanger

Prière tirée du recueil

Collection: «Pauvretés et richesses» 2002

Sérénité

 

Dans cette rue de Montréal,

j’ai fait la rencontre d’un vieux clochard.

Je m’étais assisesur un banc

et j’avais pris mes crayons

pour me donner de la sécurité.

 

Ce vieillard s’est assis près de moi.

Il m’a ouvert le coeur en me disant

que pour dessiner comme je le faisais,

je devais être proche de Dieu

et de ne pas en avoir honte.

 

Moi, je trouvais que Dieu sentait mauvais.

Le riche serait-il appelé à partager sa fortune,

à la mettre au service des autres

et le pauvre appelé à partager

la connaissance du coeur?

 

Le dépassement de l’apparence physique

m’a permis de découvrir le coeur, la vie.

 

Linda-Pierre Bélanger

Collection: «Pauvretés et richesses» 2002